Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vive les celibattantes
  • Vive les celibattantes
  • : Les tribulations d'une mère devant gérer boulot, vie perso, vie familiale et schtroumpf
  • Contact

Catégories

21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 20:38

J'adore faire des listes, de toutes sortes : courses, appels tél à passer, choses à faire (perso ou pro).

Ca me rassure et quand je raye au fur et à mesure ce qui a été fait, je suis contente d'avancer (peut être y a-t-il une signification psychologique mais je m'en fous, je suis comme ça, j'ai besoin de listes).

Bref, une chanson qui colle évidemment assez bien à ce côté de mon tempérament est Laz Liste de Rose :

Aller à un concert
Repeindre ma chambre en vert
Boire de la vodka
Aller chez Ikea
Mettre un décolleté
Louer un meublé
Et puis tout massacrer

 
Pleurer pour un rien 
Acheter un chien
Faire semblant d'avoir mal
Et mettre les voiles
Fumer beaucoup trop
Prendre le métro
Et te prendre en photo

 
Jeter tout par les fenêtres
T'aimer de tout mon être
Je ne suis bonne qu'à ça
Est ce que ça te dé-çoit ?
J'ai rien trouvé de mieux à faire
et ça peut paraître bien ordinaire
et c'est la liste des choses que je veux faire avec toi


Te faire mourir de rire 
Aspirer tes soupirs
M'enfermer tout le jour 
Ecrire des mots d'amour
Boire mon café noir
Me lever en retard
Pleurer sur un trottoir


Me serrer sur ton coeur
Pardonner tes erreurs
Jouer de la guitare
Danser sur un comptoir
Remplir un caddie
Avoir une petite fille
Et passer mon permis


Jeter tout par les fenêtres
T'aimer de tout mon être
Je ne suis bonne qu'à ça
Est ce que ça te dé-çoit ?
J'ai rien trouvé de mieux à faire
Et ça peut paraitre bien ordinaire
Et c'est la liste des choses que je veux faire avec toi
ha ha
ha ya
ha ya
ha ha


Je sais je suis trop naïve
De dresser la liste non exhaustive
De toutes ces choses que je voudrais faire avec toi


T'embrasser partout
S'aimer quand on est saouls
Regarder les infos
Et fumer toujours trop
Eveiller tes soupçons
Te demander pardon
Et te traiter de con


Avoir un peu de spleen
Ecouter Janis Joplin
Te regarder dormir
Me regarder guérir
Faire du vélo à deux
Se dire qu'on est heureux
Emmerder les envieux.

pour (ré)écouter, c'est ici
Repost 0
Publié par vivelescelibattantes - dans Chansons
commenter cet article
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 09:08

Le titre de ce billet est pleinement inspiré d'une chanson de Goldman : elle a fait un bébé toute seule.

J'ai toujours adoré Goldman et cette chanson me revient de plein fouet, non pas le fait 'avoir fait un bébé toute seule, mais plutôt certaines paroles dont le refrain.

Je crois qu'aujourd'hui peu de femmes décideraient de faire un bébé toute seule, surtout vu la présence et le dévouement des pères dans la "gestion" quotidienne du bébé.

Néanmoins, ne faisons pas abstraction que beaucoup se retrouvent mères célibataires (ou père, mais là la chanson devrait être modifiée).

Et d'un coup, ce refrain prend une saveur différente.

Pour mémoire :

" Et elle court toute la journée
Elle court de décembre en été
De la nourrice à la baby-sitter
Des paquets de couches au biberon de quatre heures
Et elle fume, fume, fume même au petit-déjeuner ".

Parce que telle est la réalité : TU COURS du matin au soir, le seul répit étant avant le réveil du schtroumpf et après son coucher (pour peu qu'il s'endorme vite).

Peu de place au répit dans une journée de 24 heures, qui te semble en réalité durer environ 72 ....

J'ai pour habitude de dire que tu vis trois journées en une seule (même si certains jours tu en vis en réalité 4) :

Avant le réveil du gnome : le temps d'un café, d'une clope, d'une douche et d'un habillage en un temps record (avant tu n'imaginais même pas faire tout ça en 30 mn, maintenant c'est une évidence...).

Au réveil du monstre jusqu'à l'heure du coucher : biberon ou petit déjeuner, habillage, gestion des crises de larmes/nerfs, dépôt crèche (moins deux tu le jettes tellement tu es pressée), journée boulot puis retour en courant à la crèche (gestion crise de nerfs/larmes car veut pas partir), jeux, bain, repas, dodo.

Après le coucher du monstre : tu t'affales dans ton canapé, t'essaies d'avoir une occupation passionnante (zapper sur toutes les chaînes de la télévision en faisant partie) mais tu t'endors lamentablement pour ouvrir un oeil dont le mascara n'a pas hésité à dégouliner sur ta joue, aux alentours de 1 ou 2 h du matin.

Voilà tu cours tu cours tu cours....

Ton timing est tellement serré que tu t'octroies allègrement un battement de 10 mn dans chaque journée planifiée (on sait jamais bouchons, client de dernière minute...).

Les coups de fil aux amis, tu les passes de ta voiture, la gestion des dîners et autres, tu les fais en arrivant au boulot avant de te lancer dans ledit boulot.

C'est une course folle...


Repost 0
Publié par vivelescelibattantes - dans Chansons
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 15:10

Ain't no sunshine when she's gone

It's not warm when she's away

Ain't no sunshine when she's gon

And she's always gone too long

Any time she goes away


Wonder this time sunshine when she's gone

Wonder if she's gone to stay

Ain't no sunshine when she's gone

And this house just ain't no home

Anytime she goes away

 

I know

She's gone to stay

It's breakin' me up

Anytime she goes away

Gotta leave the young thing alone

There ain't no sunshine when she's gone


Ain't no sunshine when she's gone

It's not warm when she's away

Ain't no sunshine when she's gone

And she's gone much too long

Any time she goes away


Ain't no sunshine when she's gone

I wonder if she's gone to stay

There ain't no sunshine when she's gone

And this house just ain't a home

Any time she goes away


I know

She's gone to stay

It's breaking me up

Any time she goes away

Gotta leave the young thing alone

There ain't no sunshine when she's gone


Ain't no sunshine when she's gone

I wonder if she's gone to stay

Ain't no sunshine when she's gone

And this house just ain't no home

Any time she goes away

Any time she goes away

 


 

Repost 0
Publié par vivelescelibattantes - dans Chansons
commenter cet article