Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vive les celibattantes
  • Vive les celibattantes
  • : Les tribulations d'une mère devant gérer boulot, vie perso, vie familiale et schtroumpf
  • Contact

Catégories

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 13:19

J'ai fait une expérience merveilleuse, je dirai même plus, fondamentale pour ma construction intérieure : IKEA !

 

IKEA SAY LE MAL ! enfin pour ton portefeuille, voire même pour les calories d'ailleurs, mais comme j'aime pas le saumon, on s'en fiche un peu (non je n'aime pas non plus les calissons, n'insistez pas). Je m'égare là, revenons en à cette fabuleuse visite.

 

Par la faute du plombier (quelle merveilleuse excuse ce plombier quand même), je dus affronter IKEA un samedi.

 

Permettez moi, avant d'entamer ce parcours du combattant cette superbe ballade, de tenter de dresser la typologie des acquéreurs potentiels de matériel suédois.

 

1. Le jeune qui s'installe :

Ca y est, il est frais émoulu sorti de l'école et il a décidé de prendre son envol (enfin pas trop car il est quand même accompagné de ses parents dans ce magasin).

Il a un studio et il faut s'équiper : clic-clac, micro table basse, vaisselier, couette, j'en passe et des meilleures.

IKEA est malin.... Il a tout prévu (c'est la mode les showroom) :

IMG_7560.jpg

 

Et hop le jeune n'a plus besoin de réfléchir, il prend tout ce qu'il y a là dedans (les parents font un peu la tête car c'est leur portefeuille qui va trinquer, mais bon, "rien n'est trop beau pour l'enfant qui s'installe", déclare Maman en essuyant une larme, ledit enfant ayant au bas mot 25 ans...).

 

2. Le jeune couple qui s'installe :

Ils sont beaux, amoureux, ont la vie devant eux et vivent d'amour et d'eau fraîche (ou presque).

Un jour ils décident de sauter le pas et de s'installer, et voilà les futurs week-ends bien occupés "Viens chéri, on va chez IKEA, faut trouver l'armoire / commode / table basse / meuble à TV / lit / canapé (ne rayez aucune mention inutile ils viennent de s'installer, ils n'ont rien).

Ils achètent ou 4 ou 5 week-ends, oublient les soirées entre potes où ils sont invités, font un intérieur cosy et bouffent des pâtes pendant 3 ou 4 générations.

Mais ils sont heureux.

 

3. Le jeune couple installé qui déménage dans un appartement plus grand :

Du même accabit que le jeune couple, sauf que l'amour et l'eau fraîche on en a soupé alors "ça te dit pas qu'on ait un appartement plus grand, comme ça tu vois on pourrait faire un bureau séparé (et je twitterai tranquillement pendant que tu regarderas le foot) ?".

Et hop belote et rebelote, destination IKEA (c'est vrai que ça fait rêver la Suède non ?) et on s'amuse à meubler une nouvelle pièce.

Et puis, finalement on va refaire tout l'intérieur parce que bon, tu vois la décoration ça évolue (merci Valérie Damidot) et là je me sentirai bien maroufler un peu. Mais si je maroufle là, la couleur du meuble, de la housse de couette etc etc, ça ne va plus. Bon on refait tout alors ?

 

4. La famille qui s'agrandit :

Revoilà notre jeune couple qui manifestement, a eu d'autres activités que de vivre d'amour et d'eau fraîche et ho surprise ! un bébé ! 

Le bureau se verra donc transformé en jolie petite chambre à bébé (ou sinon on déménage une nouvelle fois et on refait l'étape précédente combinée à celle-ci).

"Chéri, tu sais j'ai vu sur le site IKEA des jolies petites choses pour aménager la chambre de notre merveille !"

Ledit chéri ayant particulièrement peur des réactions hormonales de sa douce et tendre, ne voit donc aucun inconvénient à retourner pour la 10.000 ème fois chez IKEA (les vendeurs sont ses meilleurs amis, le magasin n'a plus de secret pour lui, et parfois il s'amuse même à perdre sa dulcinée dans le magasin en prenant les raccourcis sans qu'elle le voie).

La chambre est prête, tout est acheté, reste plus qu'à y poser la chose le bébé.

 

Ha mais, non, va falloir refaire la salle de bains parce que "vois tu Chéri, avec la table à langer, la baignoire toussa toussa, le mobilier ne va plus ! Il faut l'assortir au bébé" (l'inverse serait plus simple, mais n'oubliez pas que l'on parle d'une femme enceinte avec des tendances hormonales pouvant confiner aux envies meurtrières).

 

Et hop, 10.001 ème fois....

 

5. Les balladeurs du dimanche (ou du samedi, ça marche aussi) :

Eux c'est la catégorie "je m'ennuie chez moi, y'a pas de foot à la TV, j'ai pas de copains, faut que je m'occupe".

Et quoi de mieux qu'aller remplir les boutiques un samedi (de préférence), surtout s'il pleut beaucoup.

Catégorie que l'on pourrait également appeler les "casse pieds" (oui pour une fois je ne vais pas être vulgaire).

 

6. Les vieux :

Que serait un grand magasin sans nos adorables petits vieux ? Surtout aux heures de pointe (donc nécessairement le samedi entre 11 heures et 17 heures).

Ils sont là, tapis dans un coin, à guetter le meilleur moment pour surgir devant toi et manquer te faire t'écraser comme une grosse merde au milieu de l'allée centrale (et au passage, tu renverses également d'autres personnes, une espèce d'effet dominos puisque, le samedi, dans IKEA, tout le monde est collé les uns aux autres tellement il y a de monde).

Les vieux, cette catégorie à part....

 

7. La catégorie des indéfinissables :

J'ai beau tenté, il y a des personnes, qui ne rentrent dans aucune catégorie.

D'ailleurs, on ne sait pas très bien ce qu'ils viennent faire. C'est tout juste s'ils ne demanderaient pas où se trouve le marchand de légumes.

Généralement, ils ne savent pas pourquoi ils sont là ni ce qu'ils veulent.

C'est embêtant. Surtout si toi tu sais ce que tu veux et que comme par hasard, sur l'étiquette produit, c'est indiqué "Demandez un Vendeur". Dommage, l'indéfinissable est là, devant toi et en a pour environ 30 minutes à poser des questions sans queue ni tête.

D'ailleurs, il repartira en disant "merci beaucoup" et il n'achètera rien.

 

QUOI ? COMMENT CA IL N'ACHETERA RIEN ???? Comment est-ce possible chez IKEA de repartir sans rien acheter ?

Perso, je n'ai pas la réponse, mais j'ai réussi à limiter les dégâts... Je vous raconterai cette virée une prochaine fois.


Partager cet article

Repost 0
Publié par vivelescelibattantes - dans Général
commenter cet article

commentaires