Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Vive les celibattantes
  • Vive les celibattantes
  • : Les tribulations d'une mère devant gérer boulot, vie perso, vie familiale et schtroumpf
  • Contact

Catégories

3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 15:10

Hier, je suis allée "visiter" deux de mes clients en détention. Visite n'est évidemment pas le terme le plus adéquat. Mais, pourtant, ça y ressemble lorsque je vais à ce parloir Avocats en particulier.

 

Evidemment, j'y vais de manière professionnelle : on fait le point du dossier, on envisage la suite à y donner, on parle des actes à diligenter des futures auditions et on discute. De tout, de rien, de la vie en général et à l'extérieur en particulier. Des formations diligentées auxquelles ils se sont inscrits, du sport, du beau temps, des copains.

 

Invariablement, que je prenne rendez-vous ou non, que je débarque à l'improviste ou que je prévienne, mes clients sont toujours en retard. Pas que les miens d'ailleurs, mais bon.

 

Alors, commence l'attente (cette attente qui caractérise tellement ce beau métier d'avocat, j'en reparlerai ...), dans le petit "bocal" que l'on vient de m'ouvrir, avec une table et deux chaises, histoire de pouvoir travailler un peu.

 

L'attente c'est chouette, on voit tout un défilé : les confrères, les visiteurs sociaux, les enquêteurs, les surveillants et, surtout, les détenus.

 

Ce ballet de personnes, faisant les 100 pas, passant devant ton bocal, te regardant, hésitant puis finissant par venir s'arrêter et te parler, est étrange dans ce lieu de privation de liberté car il y règne une ambiance de cour de récréation.

 

"Ha mais votre client, il est en retard, c'est pas bien de ovus faire attendre dites! " 1er détenu.

 

"Maître je peux vous parler de mon dossier parce que bon, vous savez, mes avocats ils ne font rien alors que je suis victime d'une erreur judiciaire moi" 2è détenu.

 

"Non mais là, y'a un blocage alors bon, c'est pour ça qu'il n'y a pas d'entrée et de sorties" 3è détenu.

 

"Mais, il est toujours pas arrivé votre détenu ? Sérieux, ça se fait pas Maître ! " 1er détenu.

 

Et le surveillant qui passe également te voir pour te dire qu'on ne sait pas très bien où est ton premier client (bon il s'avère qu'il était bloqué entre deux portes hein) et que l'autre, bon ben faut attendre quoi parce qu'il n'y a personne actuellement dans son bâtiment.

 

"Bonjour, z'êtes Avocate ? Vous m'attendez ? Nan j'déconne !" 4è détenu.

 

Je jette un oeil à mes dossiers, note toutes les questions qui me viennent en tête, envisage la préparation de l'audition et j'entends.

 

J'entends dans le couloir une ambiance plutôt sereine, des détenus qui se chamaillent gentiment, qui se taquinent et taquinent également les surveillants (presque ils se feraient la bise que je n'en serai pas étonnée), des éclats de rire, des "comment va la famille ? tu les as vus récemment?".

 

J'entends aussi les critiques sur la Justice en général, sa lenteur en particulier, sur les magistrats et sur les avocats.

Je dois dire que je peux comprendre, moi je viens de manière libre, eux ils sont enfermés pour combien de temps ?

 

Ca sent la cour de récréation au parloir ce jour là, malgré tout, malgré la lourdeur de leur dossier, leur mandat de dépôt, l'attente avant de passer devant qui un Tribunal, qui une Cour d'appel.

 

Quant tout à coup "Et bonjour Maître, vous allez bien ? Ca fait plaisir de vous voir!"

Ca y est le premier est arrivé, tout sourire comme à son habitude, on peut commencer à travailler.

 

A la fin, une ferme poignée de mains plus tard, un au-revoir et à bientôt, et je me retourne une dernière fois.

Je vois mon client parti rigoler avec l'un de ses "copains", se donner des tapes dans le dos.

 

La cour de récré reprend le dessus, la parenthèse du dossier se ferme.

 

Et j'aime garder cette image : le sourire sur les lèvres des détenus, persistant malgré leur futur judiciaire quel qu'il soit.

Partager cet article

Repost 0
Publié par vivelescelibattantes - dans Quotidien
commenter cet article

commentaires

Dieulepere 11/09/2013 10:46

Je suis déçu, il n'y pas d’autres articles. Ce blog est en déshérence.